Communiqués de Presse
12.09.2018Laurent Schittenhelm

Franklin renforce sa pratique immobilière avec la nomination de Laurent Schittenhelm au rang d’associé

Laurent Schittenhelm (38 ans) vient d’être nommé associé du Département droit immobilier de Franklin, portant à 7 le nombre total d’associés dédié à cette pratique en forte croissance au sein du cabinet et qui comprend 28 avocats. L’équipe ainsi formée devient l’une des plus importantes de la place, associant les compétences reconnues de ses avocats en droit immobilier, financement et droit fiscal des entreprises au service d’une clientèle exigeante sur toutes les classes d’actifs immobiliers.

Laurent Schittenhelm est spécialisé dans les transactions immobilières et dans des opérations immobilières complexes, portant sur tout type d’actifs immobiliers (bureaux, activité logistique, commerces, centres commerciaux, hôtels, résidentiel, EHPAD, résidences seniors, cliniques). Sa pratique se concentre plus particulièrement sur  les acquisitions et les ventes de portefeuilles d’immeubles et/ou de sociétés immobilières, les accords de partenariat entre investisseurs et/ou promoteurs et les opérations de développement. Il a développé une pratique reconnue en matière de baux commerciaux.

Avocat depuis 2006, Laurent Schittenhelm est titulaire d’un DEA de fiscalité (Paris II Assas) et d’un DESS de fiscalité internationale (Paris II Assas – HEC Paris). Il a exercé dans plusieurs cabinets anglo-américains tels que Clifford Chance et Baker & McKenzie avant de rejoindre Franklin en 2015 en qualité de Of Counsel.

Avec 8 cooptations sur les 8 dernières années, Franklin affirme son choix de promouvoir en interne ses collaborateurs, en plus de ses recrutements d’associés latéraux.

Les associés Henry Ranchon et François Verdot, qui co-animent le département Droit immobilier de Franklin, déclarent à propos de cette cooptation : « Nous savons que nous pourrons compter sur Laurent et sa connaissance du cabinet ainsi que sur son expertise pour nous accompagner dans nos projets de développement. C’est un signe fort pour notre pratique, qui connaît une progression remarquable depuis les 5 dernières années ».